vendredi 22 février 2013

Mamie Ginette

 

les nouvelles plumes

C’était une véritable obsession ce texte, un portrait de mamie Ginette.  Depuis deux jours, je vivais un vrai calvaire, impossible de mettre en mots en phrases en musique mon histoire ; une folie, impossible de commencer et encore moins de finir. J’étais  prise de vertiges…. Dire que j’avais refusé

d’aller avec Jean Mi voir un film érotique au titre parlant de « Laissez vous croquer petites chattes » parce que dans un moment d’égarement littéraire j’avais promis de faire un effort d’écriture.

-        tu comprends Jean Mi,  avais-je  dit, j’ai promis et une promesse c’est une promesse. C’est un rendez-vous hebdomadaire et nous devons une fois inscrits, participer au challenge.  C’est un travail collectif fusionnel … c’est une émotion intense, comme un feu qui nous dévore de l’intérieur et qui nous laisse qui nous laisse ….

-        Oui bon je comprends surtout que vous êtes… Tu m’écoutes…vous êtes…

-        Dément, oui dément voilà le mot que je cherchais ; je peux enfin glisser un  mot,. Merciiiii avais-je hurlé en lui sautant au cou avec la sensation d’un bonheur infini.

Je n’avais même pas entendu la porte se refermer, prise par la fulgurance de mes idées, je tapotais nerveusement avec une vitesse incongrue sur mon clavier. Mes doigts dansaient une salsa endiablée. Epuisée mais satisfaite, j’avais terminé mon récit. Il parlait de mamie Ginette.

Enfin je goûtai le moment délicieux du devoir accompli. Je me laissais glisser dans la béatitude. M’accordant une pause, je mordis, avec avidité, comme Blanche Neige… dans un gros fruit  rouge que me tendait Mamie Ginette. Le jus dégoulinait sur ma main quand….

Horreur, réalisai-je en crachant un pépin… J’ai oublié gouffre, je n’ai pas mis gouffre….

Je me précipitai pour relire mon texte et tout avait disparu…

 

Les mots des nouvelles plumes  :

obsession – fruit – calvaire – égarement – film –érotique – feu – intense – gouffre – fusionnel – folie – rouge – vertige – fulgurance – danser – délicieux – dément (dans le sens de fou, aliéné).

 

Lilou

vendredi 22 février 2013

Posté par lilousoleil à 17:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Mamie Ginette

    ah le vertige de la page blanche
    Un travail collectif fusionnel ? c'est pas faux
    Bon Week end Lilou

    Posté par Valentyne, samedi 23 février 2013 à 17:07
  • LOL

    Ma pauvre, c'est un vrai cauchemar que tu as dû vivre. J'adoooore !

    Posté par ceriat, mardi 26 février 2013 à 09:16
  • Ainsi

    tu vas voir des films érotiques avec Jean-Mi, et il y va seul parce que tu te dois à Mamie Ginette.

    Je vais te dire: elle a de la chance Mamie Ginette que tu t'occupes un peu d'elle. Et ce n'est pas un gouffre qui va t'effrayer; Non mais!


    Bisous.

    Posté par polly, mercredi 3 avril 2013 à 20:19
  • j'ai lu en diagonale: "croquer les petites chattes" ..."sensation de bonheur infinie"... "épuisée et satisfaite"..."béatitude"....c'est beau de travailler à la SPA

    Posté par wens, dimanche 21 avril 2013 à 14:04
Poster un commentaire